Consultation

Consultation

Un processus de consultation efficace se fonde sur le respect – celui des droits des Autochtones en tant que peuple, de leurs traditions, de leurs activités, de leur langue et du processus décisionnel qui est le leur.

Voici quelques exemples des moyens que nous avons mis en œuvre pour mobiliser les leaders et les communautés autochtones à l’égard de nos projets de croissance, afin de développer des relations positives et durables.

Le projet Kearl
Notre projet des sables pétrolifères de Kearl, situé dans la région de Fort McMurray dans le nord de l’Alberta, possède une ressource récupérable totale d’environ 4,6 milliards de bitume.

Nous avons mis sur pied des comités consultatifs avec la Première nation Athabasca Chipewyan et la Première nation Mikisew crie, ainsi qu’un conseil des aînés de la Première nation de Fort McKay. Les groupes, composés de membres du personnel de l’Impériale et de résidents de la communauté, permettent à nos voisins autochtones d’avoir des communications continues avec l’Impériale concernant le projet et ses répercussions.

À l’occasion de visites guidées du site, les aînés de Fort McKay et de Fort Chipewyan ont été informés de la nature du projet et ils ont eu l’occasion d’aborder certaines de leurs préoccupations, notamment l’accès à la concession à des fins de trappage. En réponse, nous avons réexaminé nos plans de gestion de l’accès pour que les trappeurs puissent se rendre au territoire de piégeage en toute sécurité, dans les zones qui ne sont pas exploitées activement.

Rivière Horn
Avec ExxonMobil Canada, nous avons fait l’acquisition de 310 000 acres nets dans le bassin de la rivière Horn en Colombie-Britannique, une zone d’exploration frontalière où le gaz naturel est emprisonné dans des gisements de schiste. Vers la fin de 2008 et au début de 2009, nous avons commencé l’exploration dans la région et foré quatre puits.

Nous travaillons avec les Premières nations, le gouvernement et les communautés pour échanger de l’information et répondre aux questions relatives à notre programme de forage.

Nous rencontrons régulièrement les représentants de la Première nation de Fort Nelson pour faire le point sur nos activités de projet et pour examiner des façons de réduire les répercussions sur leur mode de vie. Nous rencontrons également les représentants du gouvernement local et de groupes de gens d’affaires pour faciliter la compréhension des possibilités d’affaires. De plus, les membres de notre équipe de projet participent à des rassemblements culturels avec la Première nation de Fort Nelson et d’autres groupes communautaires autochtones pour en apprendre plus sur les valeurs traditionnelles dans la région.